Isabelle Vuistiner-Zuber  - cabinet de santé Equilibre

  3977 Granges et à votre domicile

0041 27 456 32 62

Mes séances de massage et d'hypnose sont remboursées par certaines    assurances complémentaires  reconnaissant l'ASCA 

Pratiquer l'humilité

December 25, 2017

Tous les dimanches, j’achète Le Matin. Parce qu’il contient le programme TV…. et pour lire le texte de Rosette Poletti. J’ai suivi plusieurs cours donnés par cette grande dame qui vous fait, vous, vous sentir grand-e, juste en vous saluant. « Ici et maintenant » décrit bien sa posture et la présence dont elle fait bénéficier ses auditeurs ou interlocuteurs. Aujourd’hui, bien sûr, un conte de Noël. Une histoire de Noël, plutôt. Magnifique. Et que je vous invite à lire.

 

Mes croyances dans le domaine de la spiritualité ont changé au cours des années. Elevée dans une famille qui pratiquait avec assiduité la foi catholique, je croyais en un Dieu chrétien et allais à la messe tous les dimanches. Je vais maintenant rarement à la messe et si je crois en quelque chose de plus grand que nous, dont on fait partie et qui fait partie de nous, je parlerai plus d’un Grand tout, ou d’énergie, dont on vient et auquel on retourne.

 

Si mon Dieu, donc, n’est plus forcément chrétien, il y a une vertu prônée par la tradition judéo-chrétienne qui me touche et m’inspire : l’humilité.

 

Je ne connais pas suffisamment les autres religions pour savoir si elles aussi parlent d’humilité comme d’une qualité. Mais cette histoire qu’on raconte chez nous d’un Dieu qui serait venu s’incarner dans un tout petit bébé né dans une étable, chez les pauvres, donc, un Dieu démuni et tout petit plutôt qu’un roi couvert d’or et de pouvoir, ça me plaît bien, ça me plaît vraiment.

 

L’humilité n’est pas la modestie. La modestie, c’est comme mettre un abat-jour opaque autour d’une ampoule. Je me méfie de la modestie car il  me semble qu’elle prive autrui de nos qualités. L’humilité, c’est savoir que je ne sais pas tout, c’est refuser d’imposer mon point de vue, c’est être intéressé-e à connaître celui de l’autre.

 

L’humilité, c’est ce qui fait notre humanité. C’est se savoir petit, tout petit, face à l’immensité du monde, du savoir, c’est se penser égal aux autres.

 

Voilà pourquoi j’aime cette image de la crèche et cette idée que notre dignité, notre humanité et notre force sont dans notre vulnérabilité.

 

La joie ne se vit que dans le partage alors

 

 Joyeux Noël à vous tous !

Please reload