Parcours de l'Avent - changer de récit pour changer la vie

9 décembre

Dans notre famille de cœur, à un moment ou à un autre, on a tous des disparu-e-s. Ce peut être des personnes décédées, d’autres dont on est séparé par décisions de justice, d’autres encore qui sont hospitalisées, ou à l’étranger, ou en prison.

Comment puis-je faire, ici et maintenant, pour garder un lien avec ces personnes, dont je suis momentanément séparé-e, pour leur faire savoir que je tiens à elles ?

Si la personne concernée est décédée, comment puis-je célébrer le lien qui nous a unis, si ça fait sens pour moi de le faire ?

Pour ceux qui ont l’insigne bonheur de n’être séparé d’aucune personne importante pour eux, je suggère de passer un moment à se relier à un sentiment de gratitude profonde, conscient d’un privilège que peux partagent.