Un cocon protecteur pour traverser le deuil

Qui n'a pas - encore - perdu son frère ou sa soeur ne connaît pas encore tout des drames possibles de l'existence, ceux qui ébranlent, façonnent, transforment.


Se mettre dans un cocon pour à la fois ressentir et se protéger, voilà où j'en suis.


Dans l'oeil du cataclysme, seule avec un besoin de solitude. Je reprendrai le travail dès que j'en serai capable.


Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

Ne manquez aucune actualité